parallax background
 

Il n’y a pas deux recherches d’emploi qui se ressemblent

Le consultant en outplacement est toujours étonné par le fait que si mille chemins peuvent mener au bon job, à la fin, un seul permet d'atteindre le but. Et très souvent, ce n'est pas celui que l'on avait imaginé au départ qui s'avère le bon.

A partir de ce constat, on peut tirer deux conclusions.

  • Première conclusion, il faut être actif sur tous les fronts et utiliser tous les vecteurs permettant d'accéder à un poste : job boards, réseau, chasseurs, cabinets de recrutement, candidatures spontanées, Lettres d'Approche Directe.
  • Deuxième conclusion : il n’y a pas deux recherches d’emploi réussies qui se ressemblent. Chaque cas est particulier. Pour l’un, le Réseau sera la voie royale. Pour un autre ce sera un mélange de Réseautage et de chasse de têtes, c’est-à-dire qu’un contact réseau le mettra sur une chasse en cours. Pour un troisième, ce sera une annonce repérée sur cadremploi. Pour un quatrième, cela viendra par LinkedIn où un recruteur aura repéré son profil.

La recherche d’emploi, telle qu’elle existe en France, s'exerce sur un marché visqueux. Le processus de recrutement n'est pas fluide. Il est long, lent, compliqué, irrationnel et souvent incompréhensible. On ne peut avoir aucune certitude sur la durée d’une transition de carrière et sur la façon dont le candidat va trouver son prochain job.

Ce constat doit nous conduire à être professionnel, pragmatique et humble. Professionnel en activant de façon maîtrisée et efficace tous les vecteurs d’une recherche d’emploi. Pragmatique en allouant à chaque vecteur le temps nécessaire et en n’hésitant pas à corriger la stratégie de recherche en cours d’activation pour prendre en compte les nouvelles données du marché. Humble car nous ne détenons pas la Vérité, même si nous tentons de nous en approcher.