TÉMOIGNAGE

Christian : le Réseau comme tête chercheuse

Situation de départ

A cinquante-deux ans, ingénieur des Mines et MBA de Standford, directeur général d’une business unit d’une société industrielle américaine, je négocie mon départ à la suite d’une réorganisation internationale.
Je recherche aussitôt, avec l’aide de mon consultant chez Enjeux Dirigeants, le même type de poste, dans le secteur industriel. Je suis pressé, car je ne veux pas de trou dans son CV !

Stratégie

  • Chasseurs de têtes : mailing aux principaux chasseurs français, américains, anglais, belges, suisses et allemands.
  • Fonds d’investissement : activation sur une sélection de fonds ciblés.
  • Réseau : un effort particulier est porté sur le Réseau. Je réalise un ciblage très pointu des décideurs et l’activation commence rapidement à la suite d’une phase bilan/projet menée au pas de charge.
  • Job boards : alertes et veille mises en place sur Cadremploi, Apec, exec-appointements.com, indeed.fr, LinkedIn mais sans y croire.
  • Autres : je profite de cette période de transition pour suivre une formation de prise de parole en public afin de renforcer son leadership..

Résultat

Je reprends un poste de directeur de business unit en trois mois. Ce poste, confié à un chasseur de têtes, est détecté par un contact réseau.

Chiffres

  • 60 chasseurs identifiés et contactés par e-mail ;
  • 10 rendez-vous chasseurs ;
  • 31 rendez-vous Réseau ;
  • 2 réponses à annonces ;
  • 2 pistes identifiées ;
  • 12 entretiens de recrutement (dont 9 pour le poste obtenu !).

Commentaires et conseils

J’ai découvert la force du réseau : des gens que je ne connaissais pas ont accepté de me recevoir et de m’aider. C’est magique.
J’ai beaucoup apprécié les entrainements à l’entretien de recrutement que j’ai pu faire en atelier en one to one. Grâce à cette préparation, j’ai évité les erreurs que j’aurais pu commettre si je n’avais pas été accompagné par des professionnelles de l’outplacement de dirigeants.